Brève

7 janvier 2016

L'Algérie annonce la reconnaissance du tamazight comme langue officielle

Après le Maroc en 2011, l'Algérie s'apprête à modifier sa constitution pour conférer un statut de langue officielle au tamazight (ensemble des langues berbères).

La reconnaissance du tamazight est déterminante pour celle de l’identité d'un quart de la population algérienne mais aussi pour le développement de la démocratie et du pluralisme politique en Algérie.

Les berbérophones, indique l'Inalco1, représentent 20 à 25 % de la population algérienne (10 millions de personnes), 35 à 40 % de la population marocaine, auxquels s'ajoutent plus d’un million de Touaregs répartis sur cinq États distincts (Algérie, Burkina-Faso, Libye, Mali, Niger).

Les langues berbères sont diversifiées en de nombreuses variétés, dont trois sont actuellement enseignées à l'Inalco : le touareg (Sahara-Sahel), le chleuh (Sud du Maroc) et le kabyle (Nord de l'Algérie).

Plus d'informations dans cet article du Monde.