Vu, lu & entendu

Quand nous sommes témoins d’un fait révélant que le débat sur les mutations linguistiques actuelles est encore insuffisant, nous le relatons dans cette rubrique à travers cinq thèmes :

Vie quotidienneEntreprise & travailEnseignement & recherche

Intégration & cohésion socialesConstruction européenne & mondialisation

Entreprise & travail 15 décembre 2017

Langue et travail : la leçon de démocratie québécoise

Lu sur le site de TV5monde le 03.12.2017 : « Comment se porte le français comme langue de travail au Québec ? », par Catherine François.

Notre commentaire par Thierry Priestley, Directeur honoraire du travail :

Les résultats de l’enquête périodique menée en 2016 par l’Office québécois de la langue française du Québec (OQLF) sur l’emploi du français (comparé à celui de l’anglais) dans les entreprises de ce pays, tels que nous les rapporte le site de TV5monde sous la signature de Catherine François, apporteront peut-être un soupçon de réconfort à ceux qui se préoccupent encore de l’avenir de la langue française dans le monde du travail. Mais plus que nous rassurer sur la santé très relative de la francophonie, ces résultats sont porteurs d’enseignements intéressants concernant le traitement comparé de la question de la langue au travail en France et au Québec. Pour nous Français, ils peuvent également nous interroger sur la santé de notre démocratie face aux enjeux fondamentaux des profondes et rapides mutations linguistiques que nous subissons depuis quelques décennies en France et dont le moteur se situe dans la sphère de l’entreprise et du travail.

Thierry Priestley

Lire la suite

Entreprise & travail 13 mai 2017

Petits meurtres de langue entre amis et ennemis de la clause « Molière » : ou comment achever de mettre à mal la démocratie

La polémique qui se développe autour de la « clause Molière » en pleine campagne électorale est consternante de déraison. Elle démontre aussi l’incapacité quasi névrotique des principaux acteurs politiques, économiques, sociaux et médiatiques français de se départir d’une approche passionnelle de la question linguistique, quelle que soit leur position à son sujet, d’en reconnaître les véritables enjeux et d’en débattre sereinement.

Thierry Priestley

Lire la suite

Entreprise & travail 21 septembre 2014

Le Monde du 21 septembre 2014 : La préférence française pour les mots anglais

Dans une chronique intitulée « Pas easy ! », l’auteur, Marlène Duretz, constate sur un ton goguenard l’indifférence de ses collègues de travail aux recommandations lexicologiques de la commission de terminologie et de néologie pour remplacer les termes anglais par des mots français dans le domaine de l’informatique et des composants électroniques.

Pour le journal Le Monde, le sujet ne vaut manifestement pas plus qu’un billet d’humeur destiné à égayer le lecteur. Normal ?

Alain Simon

Lire la suite