Vu, lu & entendu

Quand nous sommes témoins d’un fait révélant que le débat sur les mutations linguistiques actuelles est encore insuffisant, nous le relatons dans cette rubrique à travers cinq thèmes :

Vie quotidienneEntreprise & travailEnseignement & recherche

Intégration & cohésion socialesConstruction européenne & mondialisation

Vie quotidienne 3 novembre 2018

Aimables réflexions d’un Parisien ronchon à l’adresse de son maître boulanger-pâtissier

Un de nos lecteurs a souhaité partager sa vision sur le complexe sujet des mutations linguistiques, et nous la publions sur notre site en respectant le choix de ce contributeur de conserver l'anonymat. Nous ne savons pas si cette lettre a été effectivement adressée à son destinataire mais ses propos, enrobés d'humour, nous font réfléchir et questionner notre environnement linguistique.

--- ---

Lire la suite

Vie quotidienne 6 octobre 2018

Disparition de Charles Aznavour et d’une certaine langue de la chanson française

Qui n’est pas attristé par la mort de Charles Aznavour, ce grand artiste de la chanson et du cinéma ? On l’est d’autant plus que les paroles de ses chansons, méticuleusement traduites en de nombreuses langues étrangères et portées par de belles mélodies, sont gardées dans la mémoire de tant de gens comme l’expression nostalgique de plus d’un demi-siècle de leur histoire et de l’évolution de leur imaginaire.

Thierry Priestley

Lire la suite

Vie quotidienne 6 octobre 2018

Trois bons films récents, une publicité et quelques réflexions sur la langue

Les cinéphiles parisiens et des autres grandes villes de France ont de la chance : la rentrée leur offre de nombreux bons films de toutes nationalités à voir dans les salles obscures. Il se trouve que trois d’entre eux, français, donnent en plus à songer sur la question de la langue.

Thierry Priestley

Lire la suite

Vie quotidienne 29 janvier 2018

Alain Deneault - Novlangue de bois et résistances

Le propos de cet homme est en effet génial, moins par l'analyse qu'il livre de l'instrumentation actuelle de la langue par les maîtres d'un capitalisme devenu fou, dorénavant assez partagée par beaucoup d'intellectuels du monde (philosophes, juristes, anthropologues, sociolinguistes, etc.), surtout francophones, que par la justesse et la sobriété de son expression ainsi que par les exemples simples qu'il donne en illustration, qui la rendent fabuleusement percutante. 

Thierry Priestley

Lire la suite

Vie quotidienne 8 décembre 2016

À propos de l’évolution des langues

Sous la plume d’Éric Loret, Le Monde des livres du 3 novembre 2016 nous propose la lecture, d’effet paraît-il « gouleyant », de plusieurs ouvrages, notamment celui de Bernard Cerquiglini (« Enrichissez-vous : parlez francophone », Larousse), qui se proposent d’enrichir la palette expressive du français à l’aide de concepts et de termes étrangers, chaque fois du moins que nous ne serions pas capables de les inventer dans notre langue.

Thierry Priestley

Lire la suite

Vie quotidienne 25 avril 2016

Championnat de Formule E : le rayonnement international des temps modernes

C’est sur l’esplanade des Invalides, au cœur de Paris, que s’est déroulée ce samedi 23 avril la course automobile du championnat de Formule E, placée sous l’emblème du respect de l’environnement.

À l’heure où la France est parvenue à recueillir la signature de 175 chefs d’État pour les accords de Paris sur le climat, force est de reconnaitre que cet évènement écoresponsable intervient au moment opportun. C’est en outre une impulsion supplémentaire donnée à la dynamique de rayonnement international que la capitale française a déjà amorcée avec sa candidature à l’organisation des Jeux olympiques de 2024. Tout semble donc harmonieusement concourir à contenter la maire de Paris qui, comme le rapporte Le Monde1, tient à accroitre le rayonnement international de la France en montrant que sa capitale est en mesure d’accueillir une grande compétition.

Mais à quel type de rayonnement international a-t-on affaire ici ? Quelle représentation les promoteurs de cette compétition et leurs communicants contribuent-ils à donner de Paris ?

Quentin Samier

Lire la suite

Vie quotidienne 27 octobre 2015

Nanny plutôt que nounou ou les illusions françaises

Voici la nouvelle mode (faut-il dire le nouveau « must » ?) : avant même que Le Monde ne s’en fasse l’écho (numéro du 26.06.2015), nos pare-brises parisiens se couvraient déjà de prospectus publicitaires pour de la garde en anglais d’enfants âgés de 3 à 11 ans. « Une Nanny anglophone et expérimentée » promet ainsi une agence à des parents honteux de leur peine à parler la langue des maîtres et rêvant déjà pour leur progéniture, mise en contact avec cette langue dès le berceau, de sa rapide maîtrise qui, l’âge adulte venu, leur donnera accès aux rangs des gagnants, comme la langue de Versailles donnait autrefois accès aux antichambres de la Cour. Illusion française de bécassous de province, comme nous le rappelle « Ridicule », le film indémodable de Patrice Leconte !

Evelyne Cuminal

Lire la suite

Vie quotidienne 31 octobre 2014

Promenade Quai de Jemmapes

Take Away Quai de Jemmapes, le long du canal Saint-Martin, les enseignes, affiches, tags et signalétiques en anglais (à l’exclusion du français et de toute autre langue étrangère) se succèdent les unes après les autres. Nous avons compté : environ 30% de l’écrit offert à la vue des passants, le long du canal et dans la rue Beaurepaire qui le relie à la Place de la République, est en anglais. Nous avons fait le compte aussi dans la rue du Temple, dans le Marais : la proportion de l’écrit apparent en anglais y dépasse 70%. Tandis que rue de Buci, comme en bien d’autres endroits de Paris, les boulangeries commencent à changer de nom pour devenir des «bakeries»… Faut-il n’y accorder aucune importance et en rire ou s’en alarmer ?

Thierry Priestley

Lire la suite