Nos projets

Vivre la diversité linguistique dans ma ville

L'essentiel en quelques mots

À des fins d’encouragement à la découverte de la diversité linguistique et culturelle de la ville de Paris, nous souhaitons élaborer une carte numérique de la capitale, interactive et libre d’accès, qui permettra à toute personne intéressée de repérer les lieux offrant la possibilité de se familiariser avec des langues étrangères et tout ce qui s’y rapporte : mode de vie, codes sociaux et activités culturelles ou pédagogiques.

En plus de répondre à cet objectif culturel, le projet en question aura aussi une visée citoyenne d’intérêt général puisqu’il favorisera la collaboration de la société civile à la construction progressive de la carte.

Ce modèle de carte a vocation à être réutilisé dans d’autres villes de France et à l’étranger.

Description du projet

Où et comment utiliser la carte ?

Accessible publiquement sur un site hébergeur, cette cartographie linguistique de Paris fera figurer pour chaque arrondissement des balises cliquables relatives aux lieux ressources ouverts au public que nous aurons recensés et où peuvent se pratiquer une ou plusieurs autres langues que le français.

L’utilisateur.ice aura deux options pour connaître ces lieux :

  • en cliquant sur les balises, il/elle aura accès aux informations générales du lieu recensé ;

  • inversement, il/elle pourra effectuer une recherche de lieux à partir des langues visées : il suffira alors de sélectionner, dans une colonne dédiée à cet effet, le drapeau correspondant à la langue de son choix afin de ne faire apparaître que les balises correspondant à sa recherche.

S’il/elle clique sur le russe, par exemple, il/elle verra apparaître des balises signalant l’existence, entre autres, de deux librairies russes (dans le 5ème et le 3ème) et d’une épicerie fine russe dans le 12ème, mais aussi des cours de russes dispensés dans plusieurs institutions, des cafés linguistiques pour les russophiles, etc.

Nous espérons par ailleurs que cette carte soit également hébergée sur le site de la Mairie de Paris, et que ses déclinaisons ultérieures pour d’autres villes le soient sur le site des collectivités locales.

Quels éléments recenser ?

Nous savons qu’il est impossible de fournir un panorama exhaustif des langues pratiquées à Paris, d’autant plus que le dynamisme démographique de cette ville entraîne une évolution rapide et constante de l’offre linguistique. Néanmoins, nous souhaitons faire de notre carte un projet collaboratif que nous donnerions à tout.e citoyen.ne la possibilité de faire évoluer au gré de ses observations ou de sa connaissance personnelle de la capitale.

Voici les principaux types de lieux que nous souhaitons voir pris en compte dans notre cartographie : les librairies spécialisées ou générales qui proposent une section de langues (celles qui offrent une sélection de livres en VO ou bilingues), les institutions privées ou publiques, les cafés linguistiques, les établissements qui offrent des cours particuliers, les agences de traduction ou d’interprétation, les musées, les épiceries, etc. Les informations à recueillir sur ces lieux sont les suivants :

  • le nom ou la raison sociale

  • l’adresse postale

  • le numéro de téléphone

  • le descriptif du lieu

  • les langues qui y sont pratiquées et leur(s) domaine(s) d’application

  • les tarifs pratiqués le cas échéant

  • les conditions d’accès

Quelles sont les cibles de ce projet ?

Ce projet peut intéresser les amoureux.ses des langues, les curieux.ses, les indécis.es, les dévoué.e.s, les érudit.e.s, les étudiant.e.s, les traducteurs.ices., les migrant.e.s, les expatrié.e.s, les apprenant.e.s.

Quels sont les avantages recherchés de ce projet ?

Cette carte, dont le format et les fonctionnalités restent à ce jour inédits, permettra d’éviter une perte de temps due aux recherches laborieuses sur le web. Celles-ci ne donnent pas toujours satisfaction, surtout lorsque les critères de recherche présentent un degré de précision élevé, comme le suggèrent les informations susmentionnées à recueillir sur les lieux.

Cette carte fournira par ailleurs une vitrine d’appréhension de la question linguistique et d’alimentation du débat sur les pratiques linguistiques, et pourra éventuellement donner lieu à la création d’un observatoire de l’évolution des pratiques linguistiques écrites et orales de Paris.

Méthodologie de recensement :

Laura Bos sera en charge de la coordination des enquêtes et de la réalisation de la maquette de la carte. Il est prévu d’organiser des journées de terrain en constituant des équipes de deux ou trois personnes bénévoles qui se réunissent par affinités sur la base, d’une part de leurs disponibilités communes, et d’autre part du quartier qu’elles souhaitent prospecter. Il est possible de participer à ces enquêtes à titre individuel ou au nom d’une association, d’une université, dans le cadre d’une mission de service civique, d’un mémoire ou d’une thèse de recherche universitaire.

Il est demandé à chaque enquêteur.trice d’apporter son propre matériel : un stylo ou un crayon ainsi qu’un bloc-notes ou un carnet rigide ou accompagné d’un support rigide.

État d'avancement du projet

La phase expérimentale des enquêtes couvrira une période de six mois, de mars 2018 à août 2018, à raison de deux enquêtes par mois. Pendant cette phase, le périmètre d’investigation englobera les 5e, 6e et 7e arrondissements et la durée des enquêtes sera d’environ une heure et demie. À l’issue de cette phase, une réunion de bilan sera organisée avec les enquêteurs.trices dans le but d’évaluer les problèmes éventuels rencontrés, et si nécessaire, de redéfinir les critères méthodologiques.

Pour toute collaboration, veuillez nous contacter avec pour objet « Vivre la diversité linguistique dans ma ville ».